Les caves coopératives

Elles font partie intégrante du paysage et du terroir local ! Facilement reconnaissables grâce à leurs grands frontons à l'architecture si caractéristique, vous apercevrez aisément les caves coopératives au fil de vos balades...

Au tout début du XXème siècle les écarts se creusent entre petits et gros

propriétaires terriens, alors que beaucoup de vignerons ont été très affaiblis par la crise du Phylloxéra qui a fait rage à la fin du XIXème siècle. La montée des mécontentements débouchera sur la célèbre révolte des vignerons qui a particulièrement sévi dans le Languedoc en 1907. Une révolution sociale est amorcée, qui réformera toute l’organisation de la société viticole du Languedoc.

Le mouvement coopératif est enclenché. Des caves monumentales sont construites dans nombre de villages. Cette vague de construction, interrompue à deux reprises par les conflits mondiaux, s'étendra jusque dans les années 1960.

A Maraussan, village à deux pas d’ici, vous pourrez admirer la 1ère cave coopérative viticole de France. Créée en 1901 et ayant comme devise de ralliement, « Tous pour un, un pour tous », les coopérateurs « Vignerons Libres » décident de construire les bâtiments de la cave. Inaugurée le 22 aout 1905 en présence du député belge Anseele, elle reçoit le 1er mai 1905, Jean Jaurès, présent à Béziers, qui vient visiter le chantier. Il déclare quelques temps après « Jamais la journée du Premier Mai ne me fut plus douce, plus rayonnante d’espérance qu’en cette commune paysanne de Maraussan."

De nos jours, beaucoup de vignerons du Languedoc sont encore coopérateurs. Et tandis que certains ont choisi le statut de vigneron indépendant, nombre d'entre eux ont la double casquette et réserve une partie de leur production à la coopérative et l'autre partie à la vente directe.

 

OENOTOURISME : Retrouver les caves et domaines viticoles du territoire qui vous ouvrent leurs portes.